... baby one more time - Britney Spears

Publié le par Twinsunnien

Le disque.

Le disque.

Woh, à peine une semaine après le meilleur de Kikkawa You, on recause d'une chanteuse pop, américaine cette fois ci. C'était en 1999, une époque où je commençais à peine à acheter des albums complets, en effet, les CD 2 titres vendus dans les 30 francs (euh, 4.5€ quoi), florissaient et portaient le marché du disque vers des sommets qu'internet et les gens avec des bandeaux sur les yeux tueront. Non je déconne, on sait tous que ce sont les maisons de disque qui à force de traire la vache à lait qu'est le consommateur, bah a conçu un marché du disque désormais sous perfusion. La musique était trop chère, presque élitiste, un livre était moins cher c'est dire, et comme c'est en partie la jeunesse qui s'offrait des disques, mais bon, ça les maisons de disque de ne l'ont pas compris, préférant taper sur les ordinateurs, les graveurs, puis internet, pour justifier la mort du marché du disque. Ceci n'est que mon avis, et bien sûr que le piratage n'a pas aidé, mais une fois de plus, j'ai le souvenir d'un dispositif anti copie qui empêchait la lecture du CD sur certaine platine, forçant l'acheteur du disque à le télécharger illégalement, un comble. Mais bon, parlons plutôt de Britney Spears, la lolita comme elle fût présentée en 1999, révélée par le Mickey Mouse machin truc, avec Christina Aguilera et Justin Timberlake notamment, il faut reconnaître que la jeune femme a une superbe voix, ceci ne sera jamais renié. Et si aujourd'hui elle n'est plus connue, à l'époque c'était un phénomène. Nous allons voir sa première livrée, gentillette, avec une image proprette, à des milliards d'années lumières de ce qu'elle fera plus tard, mais passons. Ainsi ...baby one more time sort alors qu'elle n'a pas encore 18 ans, et à l'écoute, on se rendra compte que finalement c'est très proche de l'univers pop des idols. Sauf qu'il y a 18 ans je ne connaissais pas la musique jap donc, puis Kikka avait 5 ans, donc bon.

Justement, donnant le titre de l'album, la chanson introductive est le hyper giga connu ...baby one more time, avec son clip façon lycéenne rebelle, même un passage en jogging où elle me fait penser à Sarah Michelle Gellar dans Buffy the vampire slayer. Et si le titre possède un côté sexué, il n'en demeure pas moins ultra dynamique, le refrain (aux paroles ridicules) reste en tête, et putain c'est un excellent titre quoi, j'adore. Tout au long de cette chronique je vais essayer de ne pas parler des paroles, non pas que je ne les comprennent pas, au contraire, la chanteuse possède une voix claire, parfaitement compréhensible, et les rythmes assez posés, le mixage très bon entre voix/instruments, aucun ne prenant le pas sur l'autre, combiné à des paroles d'une simplicité parfois effrayante, tout ceci fait que je pige quasiment tout, j'arrive même à connaître certaines paroles par cœur, le pire étant que je n'ai pas honte de le dire. J'ai tellement entendu certains titres de ce disque que c'est ancré en moi. Ce premier titre en fait donc partie.

Vidéo de BritneySpearsVEVO.

Tout comme (You drive me) Crazy, dont la version album est différente de celle entendue à la radio, me faisant acheter le CD 2 titres après coup. Ici nous avons un titre assez insipide, mielleux, avec des notes de guitares électriques qui seront plus présente dans la version radio. Cette chanson est bof dans sa première version et est un indispensable dans sa révision par contre. On reste du côté mielleux avec Sometimes, une balade très jolie, aux paroles dignes d'une idol, mais je vous lance un défi, comme je suis taré, en entendant ce titre je m'imagine un petit chaton, qui court, se cache, tend ses papattes pour nous faire un hug quoi, franchement, ça rend le titre hilarant et moins culcul que si on imagine Britney dire ça à un mec (ou une meuf chuis pas sectaire). Sinon, bah j'aime bien ce titre. Woooh, et je vous vois venir, l'idée de parler de paroles d'idol, de chaton, comme quoi tout ceci est pervers et sexué (chaton = pussy dans la langue de Donald, je vous fait pas un dessin), et bien non, aucunes pensées malsaines pour le coup, désolé de vous décevoir, c'est juste mon ressenti, si vous préférez, changez le chaton par un chiot, ou un petit oiseau, ou un bébé alligator, choisissez l'animal que vous préférez.

Euh Soda Pop, au delà de la ressemblance vocale avec Christina Aguilera, le titre n'est pas terrible, on passera vite dessus, euh, sur la chanson hein? Nous voilà à Born to make you happy, bordel, c'est un peu comme dans le Rap de Gaspard & Balthazar du Palmashow, c'est fait exprès ses titres ayant deux lectures? Là aussi, on entend une voix superbe, une balade fort jolie, malheureusement pas d'émotion dans la voix, j'arrive pas à l'expliquer, puis la compo, la musique quoi, rien de foufou, on pioncera presque même. From the bottom of my broken heart, là il y a nettement plus d'émotions, voix façon Mariah Carey (de la bonne époque hein?), et si les paroles ne sont toujours pas top, je ne me permettrai aucun jugement (j'écoute du Kikkawa You je vous rappelle), mais cette chanson nous montre la différence entre une balade loupée (Born to make you happy) et une réussie (le titre que nous voyons là), oui, j'aime ce titre que je trouve excellent. Même si ça vient du cul de son cœur brisé... hein? C'est pas ça la traduction? Du plus profond de mon cœur brisé? Vous le faites exprès, profond, je te jure, je vais pas m'en sortir je sens. En tout cas, très bon titre.

Vidéo de BritneySpearsVEVO.

I will be there, là on croirait une guitare à la Texas, ou même un gratte sèche façon George Michael, et bizarrement, musicalement, ça passe super bien, de plus la voix suit, évidemment les paroles sont affligeantes, mais je ne juge pas (ou si peu ^^), j'aime bien ce titre aussi, belle surprise en fait, pas foufou mais qui s'écoute, et que l'on ne zappe pas. Pas comme le duo tout pourri qui suit, avec Don Philip, I will still love you ne fonctionne pas, comme je l'ai déjà dit, dans une balade, il doit y avoir une certaine émotion qui passe, là c'est nada que d'alle, et je cause pas de Béatrice, bref, un titre bof que l'on oubliera vite.

Deep in my heart, plus funky, pêchu, enfin ce que vous voulez, là j'ai l'impression d'entendre les S Club 7 (je vous assure que venant de moi ce n'est pas une insulte), mais musicalement ça ressemble un peu, le côté un peu plus dynamique de ce que l'on a pu entendre, la voix toujours aussi claire, un titre plaisant, pas au point de rejoindre mes playlists, mais qui, quand on écoute l'album en entier, ne se fait pas zapper. J'aime bien. Thinkin' about you me fait penser aux premiers albums de Jennifer Love Hewitt (ne cherchez pas je ne les ai pas encore chroniqués), un son très année 80-90, je ne sais pas comment l'expliquer, en plus dans le son de la voix (putain l'énormité que je viens de sortir) on retrouve un peut du timbre de JLH, ceci dit je n'aime pas ce titre malgré tout, c'est mou et en fait il n'y a rien qui mérite l'attention de l'auditeur.

Pas comme E-mail my heart, c'est moderne comme chanson dites moi, bah oui en 1999 on envoie encore des lettres par La Poste, et là nous tenons la plus belle balade de l'album, l'émotion vocale est là, la compo aide avec son piano tout calme, les chœurs vont bien et font monter l'émotion, un superbe titre, au niveau de ...baby one more time pour moi, c'est dire, j'adore cette chanson, peut-être même ma préférée de l'album. The beat goes on est originale, petite instru, voix plus grave, seulement cette chanson ne sert à rien, oui, c'est surprenant, mais rien de foufou, pire la basse en vient à casser les nouilles par sa répétitivité. On l'oubliera donc rapidement.

Woooh, nous avons déjà passé 46 minutes? C'était rapide, 12 titres plus ou moins inspirés, le gros manque est évidemment Crazy version radio, mais l'album étant sorti avant le remix, c'est normal. Donc on retiendra de forts jolis titres, From the bottom of my broken heart et surtout E-mail my heart, on y trouve un grand titre, ...baby one more time, et d'autres plutôt sympas sans être transcendants, bref, un album qui fait effectivement penser à un disque d'une idol, la faute à des paroles mielleuses à souhait. Donc à écouter, surtout pour les 2 titres très émouvants que j'ai cité, après le reste est de la pop pas mauvaise, pas fofolle non plus, pourtant j'aime bien ce disque, pas indispensable mais qui pourra ravir vos oreilles. Moi j'aime bien (comment je me répète).

@+

(Yu drive me) Crazy version pas dans l'album ^^, vidéo de BritneySpearsVEVO.

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article