BIRDSinSPACE - birds melt sky

Publié le par Twinsunnien

Le mini album.

Le mini album.

Mwahaha, j'aurai bien l'air con quand il me faudra causer de la piste 5 de ce mini album n'en contenant que 7, mais peu importe, aujourd'hui nous allons voir BIRDS in SPACE du groupe electro pop birds melt sky. Comment on en vient on à acheter une telle œuvre, surtout quand on oscille entre le fin fond de la Lozère et le trou de la Haute Loire? Bah justement, par cette fameuse piste 5, dont je ne trouve que le nom japonais, alors ça donne ミライミライ, je crois que c'est Mirai Mirai, mais sans en être sûr à 200%, il va me falloir vérifier sur le site de nolife vu que c'est par cette chaîne que j'ai découvert ce titre, ce qui m'a poussé à acheter ce mini album, sorti en mars 2010 d'ailleurs.

Mais lançons donc le disque, sachant que ça ira vite, ou pas, c'est en effet plus de 30 minutes que l'on nous propose, et comme on passera vite l'introduction assez planante, instrumentale et pas terrible, qui montre pourtant le style de composition et d'instruments utilisés par le groupe, nous voilà déjà à la piste 2. Au fait, c'était gypsy la première piste. Là nous entendons stop the time, qui par ses percu introductives (puis basse) me fait presque penser à Zoku de Kishidan, avant que le synthé n'arrive, ainsi que la voix aiguë du chanteur, le tout est harmonique à souhait, le titre s'écoute plus que bien, sans pour autant être capable d'arriver à atteindre ma playlist sur mon lecteur MP3. Ce n'est pas night flight, pourtant méchamment plus dynamique et au son plus métallique, qui y arrivera aussi. Pourtant je retrouve un peu la façon d'introduire le refrain de mirai mirai, ce refrain qui est agréable en vérité, pas foufou non plus, cette chanson s'écoute pourtant.

Cider & disco par contre ramolli le rythme, avec une voix modifiée en intro pas très chouette, mais bon, le chanteur retrouve sa voix normale, avant de la reperdre sur le refrain, ce qui est assez énervant en fait. Puis le piou piou du synthé, argh, non, ça ne fonctionne pas, jamais même, un titre soporifique vite oublié.

Vidéo de BounDEETube.

Oui, enfin, Mirai mirai, ou ミライミライ si je voulais me la péter (vive le copié collé), le titre qui m'a fait acheté le disque, et je ne le regrette pas, mêlant habillement musique electro et instruments classiques, la basse et la guitare notamment, le tout avec un chant doux et un refrain relativement dynamique, vous avez pu le voir sur la vidéo, bah c'est un titre agréable, très bon, qui rejoint fréquemment ma playlist, je pense un peu à du 1000say, bref j'adore.

Mais voilà aussi un titre intéressant, aux sonorités spatiales pour le coup, avec ce synthé foufou quoi fait penser à je ne sais pas quoi, ce sont les instruments normaux qui vous feront remuer votre popotin, mais voilà un titre fort sympathique, dynamique et assez puissant en vérité, à écouter, par contre je m'aperçois que j'ai oublié de vous dire son nom, c'mon people. On termine ce mini album par night creatures et sa musique plus synthé que les titres précédents, même si il y a encore des instruments classiques, là, par le rythme, la construction du titre, certains instruments employés, je pense à la bande son d'un WipEout en fait, en effet ce titre ne détonnerait pas dans la simulation futuriste créée par Psygnosis. Même si le refrain est en fait plus pop/rock, mais dans l'ensemble le titre est long, dans le bon sens du terme, j'y décèle des basses façon Faithless aussi, basses étouffées, ou je ne saurai comment dire précisément, mais voilà donc le troisième titre consécutif ultra sympa à l'écoute.

Loin d'être indispensable, pourtant je trouve ce BIRDS in SPACE loin d'être désagréable, oui, le début n'est pas foufou, et je ne pige pas trop la présence de gypsy, mais les 3 dernières pistes valent les 1,575 yens demandés. Agréable à l'écoute, sans être impérissable, j'avoue que c'est un disque que j'écoute peu, mais dont mirai mirai sort fréquemment sur mes playlists, et j'ai même plus ou moins découvert que les 2 derniers titres sont loin d'être insipides, pas indispensable mais sympa, j'aime bien.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article