Sol-Fa - Asian Kung-Fu Generation

Publié le par Twinsunnien

Le CD.

Le CD.

Rythmes endiablés, son rock bien puissant sans être violent, voix de Masafumi Goto magnifique, Asian Kung-Fu Generation a bien marqué les fans d'anime avec leurs tie up sur Naruto et FullMetal Alchemist (première série), d'ailleurs nous retrouverons Rewrite dans ce deuxième album du groupe, sortie en 2004, nous allons écouter 12 chansons, pas toutes parfaites, mais rien qu'à la vue de Rewrite et Loop & Loop, on peut deviner que ça va envoyer du lourd.

Shindoukaku introduit brillamment l'album, c'est nerveux, dynamique, avant retrouver un léger calme quand le chanteur débute. Putain cette basse quoi, magnifique, puis comme d'habitude avec ce groupe, je ne remets jamais de la voix de Masafumi Goto, je l'adore, c'est tout. Bon, la chanson est courte, 2'22, mais d'une intensité incroyable, c'est kiffant, surtout que le titre suivant est plus calme, mais tout aussi superbe. Le bien connu Rewrite (si vous suivez un minimum la J-Music ou les anime), c'est posé au début, avant de partir dans un refrain fou, que l'on veut chanter, sans en connaître les paroles, bonjour le yaourt avec des "qu'ai-je cassé", enfin bon, je ne vous la chante pas sous peine de m'humilier, mais purée, ce titre est excellent, il intègre sans peine les playlists les plus élitistes, avec ce passage plus calme au milieu pour mieux lancer ce fabuleux refrain, non, franchement écoutez le.

Vidéo de akgVEVO.

Là, c'était excellent hein? Non? Bah l'album continue sur sa lancée de Rock pas dégueulasse pourtant, Kimi no machi made est tout aussi bon, très agréable à écouter, bon, la façon dont il se termine est quelque peu abrupte, mais purée, j'adore ce titre, excellemment bien rythmé, sans être asphyxiant, nous sommes dans la continuité du disque. My World sonnera un peu plus pop, plus calme, même si il y a des passages bien foufous, bon, pour la première fois nous n'avons pas une chanson hyper bandante, euh, pardon, hyper bien, pfff, technique de cour de CP, hyper bien, genre ça veut dire quelque chose. Non, mais la chanson est plus calme, et ne possède pas un refrain restant en tête, en plus elle ne donne pas envie de se tortiller le fion, tout en étant écoutable hein. Pas foufou quoi.

Yoru no Muko, ralentit encore le rythme, nous sommes plus proche de la Pop que du Rock sur le coup, bon, ce n'est pas une insulte, mais si la mélodie est belle, il n'y a rien de transcendant ici non plus, pas assez pour rejoindre une liste de lecture, malheureusement c'est un titre qui s'oublie vite. Et alors que Last Scene ne veut rien accélérer du tout, pire, le chanteur part dans des aiguës assez, euh, moches oui (pourtant je kiffe sa voix), je ne sais pas ce qui produit ce son bof, un synthé je pense, mais ce n'est pas top, tout juste les chœurs arrivant avant la lancée de ce qui semble être le refrain, et là, oui, on reconnaît du Birds Melt Sky, ou du 1000say, mais en moins bien, assez décevant en fait, un titre mou, qui change du rythme fou entendu jusqu'alors, mais qui ne marche (ou ne court) pas chez Ajikan. Bof quoi.

Siren arrive avec une batterie introductive faisant penser à du Red Hot Chili Peppers, sauf que le rythme ne s'élève jamais, en plus la chanson est longue, plus de 5 minutes, heureusement, le refrain vient sauver tout ça, entraînant, sortant l'auditeur de sa torpeur, manque de chance ça retombe aussi sec comme un soufflet sortit trop tôt du four. Pas exceptionnel sans être mauvais. Surtout que Re:Re: qui arrive ensuite est excellent, on retrouve ce rythme et ce son Rock du début d'album, nous voilà sauvé, fini la sieste, il va falloir se bouger. Un titre plaisant à écouter, que j'aime bien du moins, cette guitare un peu hachée, qui me fait penser à celle de Mirai Mirai du groupe Birds Melt Sky (encore oui), j'aime bien.

Nijuyoji, bon, c'est un titre au bon son que j'aime, mais il me semble qu'un truc est absent, il lui manque ce je ne sais quoi pour atteindre la côté d'amour d'un Rewrite, pourtant les ingrédients sont là, mais la façon dont c'est cuisiné, mmmoui, ça me laisse sur ma faim. La chanson est bien, mais je ne la surkiffe pas. Mais bon, voilà Mayonaka to mahiru no yume, la baisse de rythme est violente. J'ai beau aimé la voix de Masafumi Goto, niveau passage d'émotion, même sur une balade comme ici, ça ne le fait pas. Oui, je sais, peut-être manque-je de sensibilité, mais je ne retrouve pas l'émotion d'un Chiisana Honoo de SCANDAL ou TO Be... de KIKKAWA You, le pire étant que j'ignore pourquoi. Belle balade donc, mais sans émotion je trouve, un titre moyen.

Kaigan Dori est carrément molle, pourtant sur fond de guitare sèche et électrique, offrant une belle mélodie, mais ça ne fonctionne pas, pire, j'ai parfois l'impression que le chanteur chante mal, bizarre. J'aime pas trop ce titre j'avoue, en plus l'album se termine avec le génial Loop & Loop que nous allons voir de suite, ce qui rend Kaigan Dori encore plus ennuyeux en fait.

Vidéo de akgVEVO.

On finit comme nous avons commencé, avec un excellent titre Rock, qui envoie pas tant du lourd que cela pourtant, on ne peut pas parler de rythme endiablé, mais l'ensemble fonctionne, puis ce refrain, ah, la kiffance, et ce n'est pas dû au rythme, mais bien à l'ensemble des instruments débarquant d'un coup, sans compter le chant qui s'harmonise avec tout ça, purée, ça me file des frissons, j'adore ce titre, je crois même que je préfère cette chanson à Rewrite.

Bon, j'ai parfois été un peu méchant avec les titres plus lents, mais j'estime qu'une balade doit faire passer une émotion que je ne trouve pas ici, les larmes ne viendront que du fait que vous baillerez, et ça c'est un peu triste. Sinon, sur les chansons fortes, rien à redire, cet album est indispensable pour tous les fans du groupe, il a d'ailleurs été ré-édité en 2016. Entre Rewrite, Loop & Loop Shindokaku, Re:Re: et même Kimi no machi made, que de bons titres. Les autres ne sont pas si soporifiques que cela mais je les apprécie moins. Au final j'aime bien cet album, pour ses chansons entrainantes, zappant le reste, soit presque la moitié quoi, bon, 5 excellents titres c'est déjà pas si mal je pense. Pas indispensable pour les fans de J-Music, mais pour les fans du groupe ce serait dommage de le louper.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article