Torchwood - Saison 3 : Les enfants de la Terre

Publié le par Twinsunnien

La box de l'intégrale.

La box de l'intégrale.

Découpée de façon surprenante, cette saison 3 de Torchwood reprend donc après une saison 2 riche en émotion s'étant close (comme les maisons) par un climax ouf, voyant des personnages disparaître. Alors quand on constate que cette saison, sous titrée Les enfants de la Terre, ne dure que 5 épisodes, certes plus longs (52 minutes environ), on se pose des questions. Et pourtant, nous allons le voir par son sujet traité, par l'implication mais aussi les révélations faites sur les personnages restants, ces 5 épisodes vont vous marquer, sans aucun soucis.

Diffusée en 2009 donc, on se retrouve à Cardiff, au Pays de Galles, et en même temps on va jongler avec Londres et notamment la Thames House, lieu que je ne connaissais pas, pourtant les services secrets y ont leurs quartiers. On verra aussi plus de politique, avec le Prime Minister, et l'administration gérant Torchwood, du moins faisant le lien entre l'organisation et les politiques. Ainsi nous découvrirons Loïs Habiba, jeune P.A., assistante donc, dans son premier jour, et elle s'en souviendra de ce jour. On découvre son boss, Frobisher, sorte de fusible en première ligne, qui, on le verra, va prendre cher. Et aussi d'autres personnages, dont 2 ont un lien direct avec Jack Harkness qui vous surprendra. On découvrira aussi la sœur de Ianto, et la relation entre le chef de Torchwood et Ianto va s'approfondir si j'ose dire (pas de mauvaise blague siouplé). Mais petite vidéo avant tout, pour une série, du moins une mini-saison, que j'ai vu en VOST.

Vidéo de BBC.

Je vous rassure, on retrouve Gwen et Rhys hein, pas de panique, tout le monde n'a pas disparu non plus. Mais voyons l'histoire. Les enfants se mettent, sans aucune raison ni aucun lien, à s'arrêter et à dire la même chose, "We are.... We are", et après "We are coming.... we are coming", enfin bon, en gros ils vont finir par dire "We are coming back", ce qui veut dire que Terminator va revenir.... euh non, qu'un truc va revenir. Et alors que c'est la branlette de combat dans le service de Frobisher... hein? Le branle bas de combat? Bah c'est pareil non? Bon, alors que c'est la panique, il est convenu qu'une force maléfique, venue d'outer space, comment on dit en français? De la loutre de l'espace? Enfin bon, un alien, nommé The 456, nom mignon s'il en est, va revenir.

Là on verra, et pardon du spoil, que ça a un putain de lien sa mémé avec Jack, dont on va découvrir une partie du passé sombre, très sombre même. Mais avant ça, il est décidé d'éliminer Torchwood, purement et simplement. Vous le savez, Harkness est immortel, donc le plan échoue, putain mais je spoil méchamment en fait, bon, je préfère arrêter de vous causer de l'histoire, sinon vous n'aurez plus de surprise.

Allez, dernier point qui spoil, les 456 (alors que c'est un nom au singulier et non au pluriel en anglais....) viennent pour prendre 10% des enfants de la Terre. C'était juste pour vous expliquer le titre, mais aussi vous expliquer le dilemme gerbant qui va suivre. Alors que les gouvernements du monde entier veulent comprendre, il semblerait que la Grande Bretagne soit déjà au courant de l'existence des 456. Y'a comme qui dirait une aiguille sous une roche de foin, ou un truc du genre vous voyez? Forcément, les britanniques cherchent à traiter seuls, mais bon, les ricains ne sont pas du tout d'accord, et là c'est à celui qui aura la plus grosse, enfin bon, je vous passe les détails.

Si on assiste médusé à la prise de contrôle des enfants, les explications interviennent lentement, mais efficacement, et si au début c'est avant tout une course pour la survie que doit faire Gwen, on entre dans l'épisode 3 il me semble, dans le vif du sujet, dans le côté gerbant du truc. En effet, après avoir tenté de négocier un chiffre plus petit d'enfant avec les 456, négociation menée par le pauvre Frobisher, les 456 montrent les muscles si j'ose dire, et là, on baisse le pantalon, direct, il est décidé d'offrir 10% des enfants à ces aliens pas gentils du tout. Voir cette réunion, à laquelle assiste Loïs qui assiste Trochwood, encore un spoil, je sais mais bon, donc, cette réunion, durant laquelle est décidé comment seront prélevés les enfants. D'entrée la seul femme politique présente rejette toute idée de donner ses enfants à elle à ces choses venues de l'espace. Alors que l'idée du tirage au sort, juste mais trop aléatoire pour garantir la sécurité des enfants de ceux présents dans la salle, est vite abandonnée, il sera décidé, de façon mais gerbante, honteuse, que l'on va choisir les 10% d'enfants les moins doués, les plus rebelles, ceux dont le Royaume Uni ne veut pas, ces futurs taulards... et là, de façon médusée, on constate que personne ne réagit, mais personne quoi, même pas un haut le cœur, aaaaaah, putain cette scène elle va vous marquer, et vous prouver à quel point les politiques sont des immondes merdes. En plus, le premier ministre montrera toute sa débilité sur la fin, enfin vous verrez.

Et cette scène n'est qu'un petit point dans l'immensité dramatique de cette saison, c'est simple, nous sommes happés, du début à la fin, par une telle maîtrise scénaristique. On sait que Torchwood est une série de l'univers du Doctor Who, dont il sera question dans le dernier épisode, avec un superbe monologue de Gwen, impressionnant. Mais si pendant un court instant dans cette saison on en vient à détester Jack, vous saurez pourquoi en regardant la série, le sacrifice, double, qu'il prend dans la tronche, arghh, le dernier épisode est totalement fou pour ça d'ailleurs. Je repense à cette scène, avec Frobisher et sa famille, cette caméra s'éloignant de la porte de la chambre, vous allez être marqué au fer blanc sur votre culcul je vous le dis.

Mais y'a trop de truc à dire, le problème, c'est que je vous ai déjà révélé une tonne de chose, il en reste à voir, heureusement, vous n'allez pas tant rire que cela, pour une saison stressante, prenante, gerbante par moment, les horreurs incroyables sorties par les politiques, je ne m'en remet pas, un peuple qui se rebelle, argh, c'est juste excellent de A à Z, une saison à voir impérativement, c'est très bien joué, bien réalisé, même si par moment c'est un peu cheap, l'armée me paraît un peu pauvre mais ça passe. Une chronique courte, car il vous faut voir cette saison, encore plus riche en émotions que les précédentes, oubliant l'humour même, ce qui n'entache en rien la qualité du show, bref, à voir absolument. J'ai adoré.

@+

Publié dans Série TV - Animé

Commenter cet article