Two You - KIKKAWA You

Publié le par Twinsunnien

Two You version DVD.

Two You version DVD.

Bah oui, c'est plus fort que moi, je continue à vouloir vous parler et faire aimer cette idol qu'est KIKKAWA You, le vrai deuxième album (Vocalist? n'étant qu'un disque de cover), nommé Two YOU, est sorti en 2013, en plus j'ai galéré pour l'avoir celui là, j'ai finalement trouvé un vendeur sur amazon le proposant en version +DVD neuf, marrant, le vendeur était à Osaka, comme Ayumu Kasuga, vous savez, ce personnage d'Azumanga Daioh qui m'est si cher... enfin passons, voilà pour l'anecdote. Je vais débuter par la fin, à savoir le DVD. Car si la différence de prix entre les versions normales et DVD est souvent inférieure à 10€, je l'ai constaté avec SCANDAL, le contenu ne suit pas toujours. Bah là, rien à redire, le concert complet ayant eu lieux lors du Kikka Fes 6, j'ai pas la date, et je vous vois venir, Kikka fesse? Elle est un peu SM. La blague de merde faite nous pouvons revenir à ce mini concert de près d'une heure tout de même. C'est juste indispensable pour quiconque apprécie un minimum cette artiste, voilà, les 900 yens supplémentaires (variant entre 7 et 9€ en fonction du taux de change) sont largement amortis. Moi qui me plaignait de pas avoir de concert de Kikka, me voilà comblé.

Wope, mais là n'est pas le plus sympa, penchons nous sur cet album qui affirme la belle en temps que grande artiste. Le mec qui monte sur ses grands chevaux. Putain c'est n'importe quoi ce que je dis par moment, mais nous verrons un titre particulier me rappelant une artiste internationale, et non, il ne s'agit pas de Madonna. Car après un Dramatic introductif, aux sonorités ultra idol, mais pourtant loin d'être mauvais, hein, le titre est sympa mais pas assez pour s'introduire sur un lecteur mp3, c'est la deuxième piste qui intrigue, Darling to Madonna, avec une guitare électrique donnant le ton, sur fond de musique Idol, ça donne un mélange bizarre et pourtant harmonieux, je n'ose pas parler du clip suivant, pourtant classe dans ses effets, mais restant dans cet univers rose bonbon, allez, je vous laisse le regarder. Sachez que j'aime bien ce titre, sans le surkiffer.

Darling to Madonna, vidéo de youkikkawa.

Vient Zutto Zutto Kimi ga Suki da, on ne fera pas de blague sur le juto de fruit, hein, merci, on passe donc aux premières paroles, bizarrement j'y pige "three point shoot", hallucination auditive dû au fait que je sache que le Basket Ball fait partie de ses sports favoris? Je l'ignore. En tout cas le titre n'est une fois de plus pas mauvais, entraînant, de plus les violons sonnent bien, enfin si ce sont bien des violons, je suis une quiche musicalement parlant, une chanson sympa donc.

Ren'ai Enbo est gravement dynamique, le rythme s'élève et on devine sur fond de guitare électrique un son asiatique dans ses accords, n'y voyez pas de racisme, mais entre les percussions et la mélodie, on y entend un son asiatique, là. Le titre est très bon, ceci grâce à ses percussions ultra présentes, de plus nous avons droit à un petit passage plus calme, plus doux, ma foi fort agréable, un très bon titre donc.

Arrive Sekaijuuni Kimi wa Hitori Dake et son "I love you" introductif pas du tout là pour exciter le mâle, mais pas du tout. Ceci dit, malgré ce début bof, bah on a une balade jolie à écouter, sans pour autant la trouver exceptionnelle, dans la continuité de l'album, ça va, à part dans une playlist, ça ne passe pas, mais regardez donc le clip (comme d'habitude je ne commente pas les clips, je ne veux pas dire trop de mal non plus).

Sekaijuu ni Kimi wa Hitori Dake, vidéo de youkikkawa.

Ah Koko Kara Hajimarunda est bien dynamique, plus électronique, le tout s'allège pourtant lorsque Kikka commence à chanter, le tout est mélodieux, agréable, mais c'est bien le pré-refrain et surtout le refrain bien pêchus qui rendront ce titre excellent, ah oui, j'aime vraiment bien, en plus, le clip est loin d'être dégueulasse, c'est très bien fichu et c'est donc une chanson qui me plait. Regardez donc.

Koko Kara Hajimarunda!, vidéo de youkikkawa.

Argh, déjà, bon, nous voilà sur le meilleur titre de l'album, une des plus belles balades japonaises que j'ai pu entendre jusqu'alors (le mec qui n'abuse pas duuuuu touuuut), et c'est ce titre qui me faire définitivement dire que nous en présence de la Kylie Minogue japonaise. J'entends un titre de Impossible Princess ou son album éponyme Kylie Minogue, notamment sur le soupir "haaa haaaa haaaaaaaaaaaa", argh, je ne retrouve pas le nom de la chanson de Kylie, trouvéééé, c'est Too Far issu de Impossible Princess, bon, je ne parle que du soupir, le haaaa haaaaaa haaaaaa, je me répète je sais, mais ça ressemble vachement, je vous laisse juger sur une vidéo live de Kylie, et, marrant, une vidéo live de Kikka aussi.

TO BE..., vidéo de Sombras de Rebelión.

Too Far de Kylie minogue en live, vidéo de kyliemk.

Après cette baffe que fut TO BE, que je n'avais pas nommé, la honte, on se remet de ses émotions, avec un titre plus typé Idol, Kaze no You na Melody, certes plus dynamique, avec un beau solo de guitare électrique, mais tellement moins puissant que TO BE, ce qui empêche de savourer ce titre correctement. Du coup on passe à Unmei, un vraie balade pour le coup, avec un côté mou, mais montrant la beauté vocale de Kikka, un titre qui calme un peu le jeu, que l'on oublie malheureusement assez vite et qui pourtant, porte aussi une émotion en lui, c'est une très belle chanson en fait. D'ailleurs le rythme, le ton employé, j'ai pensé à un ending de FullMetal Alchemist, non non, la chanson est superbe et s'écoute vraiment très bien.

Et c'est Twinkle days qui arrive avec son intro ultra rythmée, voire qui casse les oreilles, oui, c'est bizarre, mais en même temps si la répétition de Twinkle Days Twinkle Days peut énerver, on s'y accoutume et le titre en devient très bon, avec sa partie couplet très très bonne, seul le refrain peut irriter. Alors le clip est fait à partir de scènes du Drama nommé Sprout (ceci n'est pas une blague) dans lequel la chanteuse a joué. Et fait j'apporte une précision, le refrain est très bon, dynamique, c'est uniquement cette répétition de Twinkle Days qui arrive par moment qui peut casser les oreilles, mais comme ça arrive peu, et bien nous tenons là une très bonne chanson, j'aime bien, et vous allez voir le clip fait par Morningglorykikka, très sympa, vous aussi vous vous moquerez du jeune footix portant un maillot d'entraînement de la F.F.F., ah là là. Petit détail, j'ai lutté pour reconnaître Kikka, ne confirmant qu'il s'agissait bien elle que par son ... sourire, oui, bizarre hein, mais preuve que l'on voit rarement une Idol ne pas sourire. Enfin bon, regardez ça.

Twinkle Days, vidéo de Morningglorykikka.

Le deux derniers titres sont des reprises, Sayonara Namida et Kikkawe wa YOU! étant déjà disponibles sur One for YOU. Sauf que là ce sont les versions acoustiques. Et on y entend la sublime voix, un piano, et un rythme plus lent ne gâchant absolument pas les chansons, au contraire, je les préfère ainsi, sans artifice de piou piou habituel que l'on entend sur des titres d'Idols en général, et là, pendant un court instant, je me prends à rêver d'une Kikka faisant enfin de la J-Pop, elle a la voix pour, sans problème, entre la deuxième partie de Hana, TO BE, ses titres acoustiques, franchement je suis preneur à fond. Bref du très bon.

Car si il subsiste quelques titres estampillés Idol, avec la musique énervante et modification vocale de rigueur, des titres plus faibles, on tombe sur des purs bijoux de J-Pop, TO BE merde, TO BE est exceptionnel, Koko Kara Hajimarunda aussi très bon, Twinkle Days, si l'on passe l'intro casse oreille, est aussi très bon, et j'en oublie, mais voilà, après un One for YOU porté par Konna watashi de yokattara, mais offrant des titres moyens ou au son trop Idol, là on voit de la diversité, on sent une prise de risque sur certains titres, pire, des versions acoustiques de chansons vraiment typées Idol et qui fonctionnent avec juste le combo piano voix, un très bon album donc, à écouter et ré écouter, je vous le conseille. Bon les allergiques à la J-Pop et aux Idols, regardez les clips et vous verrez si ça vaut le coup ou pas. Par contre, bon courage pour trouver l'album, out of print sur CdJapan, après je l'ai trouvé sur amazon donc il doit pouvoir s'obtenir. Et si vous aimez vraiment, je vous conseille la version DVD, avec plus qu'un bonus, même si le concert se termine de façon un peu abrupte, ça reste très bon à voir. J'adore.

@+

Publié dans Musique-Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article