Ten$ion - Die Antwoord

Publié le par Twinsunnien

La jolie boîte.

La jolie boîte.

2012, alors que les Mayas ont programmé la fin du monde pour Décembre, Die Antwoord, le groupe sud africain avec son propre style, Zef, sort son deuxième album, Ten$ion, on sent comme un fil rouge avec les $, le précédent album s'intitulant $O$. Donc 13 titres nous sont proposés ici, avec ce mélange de rap, musique électro et aussi tribale, voyons voir.

Never le Nkemise 1, avec sa superbe intro calme et un chant superbe, vite gâché par la musique électro destinée à des puceaux s'éclatant en boîte de nuit, le titre est plus bruyant qu'agréable, le chant de Ninja n'est pas top, bref une chanson bof, dommage son intro est superbe. I fink U freeky (avé les fotes), là on retrouve une musique électro, mais passant mieux, en plus nous assistons au duo Yolandi / Ninja qui fait le charme de ce groupe, un titre très plaisant, dont les paroles du refrain laissent à penser que ce n'est pas parce que tu es un monstre que personne ne peut t'aimer. Euh que dire du clip (qui suit), c'est con à dire mais j'aime bien ce côté un peu glauque. En tout cas j'aime bien ce titre.

Vidéo de Die Antwoord.

Pielie est un skit de 9 secondes, donc on passe vite à Hey Sexy, avec une musique plus orientale, très plaisante mais plus lente, ah, quand Yolandi gueule "Where's my coffee?!?", y'a un côté vénère drôle je trouve, une chanson sympa, mais pas fofolle non plus. Contrairement à Fatty Boom Boom, avec son son lourd, dynamique, et le chant tout aussi rythmé, on sent les percussions africaines, mais encore plus puissantes. Bon, niveau parole, je comprends que les trucs bizarres, comme quand Ninja parle de la première fois qu'il a éjaculé, enfin bon, c'est raccord avec le groupe donc ça ne gêne pas. Avec ce côté prétentieux, "fucking with the best" ou quand Yolandi dit qu'elle éclate les tronches avec le micro, et pourtant la base de percussions et le rythme général sont ultra plaisants, résultat j'aime bien cette chanson, mais je vous laisse avec le clip, excellent, se foutant de le tronche de Lady Gaga, il est fun et rend bien avec la chanson, je vous laisse le découvrir.

Vidéo de Noisey.

Zefside Zol est un interlude de moins d'une minute, dont je ne cherche pas à comprendre l'utilité, donc nous voilà au septième titre, So What?, chanson plus classique pour le coup, aussi bien dans la compo que dans le chant (après les paroles je ne cherche pas à piger), le titre est plaisant, surtout au niveau de son refrain, mais pas exceptionnel non plus. Woooh, encore un Skit avec Uncle Jimmy, 1'21 assez bizarre, un dialogue entre Ninja (qui joue Uncle Jimmy) et Yolandi, on devine que c'est sexuel (quand elle fait "woooh!"), et c'est le fou Baby's on fire qui enchaîne. Vous verrez le clip en fin de chronique, absolument génial avec le grand frère qui veut taper le mec, et on devine une partie en néerlandais, enfin je crois, sans en être sûr, ce qui expliquerait les rrrr prononcés parfois par le groupe, offrant donc un mélange de dialecte local, mais aussi d'anglais et de néerlandais donc. La chanson en elle même est très sympa je trouve, agréable avec cette compo simple, mais pouvant partir fort sur le refrain, franchement j'aime ce titre.

U make a Ninja wanna fuck, plus calme, on se croirait presque devant un titre de rap français par le côté mou, mais ces basses, ouch, ça envoie du très très lourd, la chanson passe bien sur l'album mais n'est pas assez puissante pour intégrer une playlist. Fok Julle Naaiers, alors non, pas de Bibifoc ici, c'est bien le Fuck hein, et le nom me fait dire que j'ai raison pour le néerlandais avec les rrrr, surtout quand on entend la chanson, à la compo électronique puissante, pas dégueulasse cette fois ci, c'est assez redondant par contre. On se croirait devant Scarface avec le nombre de Fok prononcés ^-^. Une chanson passant bien sur l'album mais que l'on écoutera pas en stand alone. Ah, un autre skit, pas considéré comme tel, mais bon DJ Hi-Tek Rulez permet de mettre en avant le DJ du groupe, pendant 1'37, avec une musique électro rigolote, sauf que niveau parole, euh, je traduis? Bah il veut faire l'amour dans le mauvais trou et ne semble pas apprécié les homosexuels. Assez dérangeantes, ces paroles sont débiles forcément, et on les oubliera vite, très vite, surtout qu'il parle de plage à un moment, enfin bon. Dernier titre, Never le Nkemise 2, avec la compo douce de l'introduction du premier titre, toujours cette musique électro pas top, mais plus douce je trouve, et bizarrement je trouve que ça fonctionne mieux là la compo, le seul moment où l'on a vraiment envie de sautiller comme une idol, le titre fonctionne très bien je trouve, mieux que la première piste, bon, ça repart en musique électro dégueulasse à un moment, mais ça gêne moins, j'ignore pourquoi. Se concluant par le superbe chant qui avait introduit l'album, comment dire, chant qui sonne très Afrique (j'espère que ce n'est pas raciste ce que je dis), dommage que le groupe n'est pas pris le risque de développer plus là dessus.

Ben voilà, 39 minutes plus tard c'est déjà fini. Par rapport au premier album, pas de titres impérissables, on retrouve ce côté limite homophobe (surtout dans la piste 12), gênant, on ne retrouve donc pas de chansons aussi puissantes que Enter the Ninja. On ressent les multiples influences de Die Antwoord, mais rien de ressort vraiment. Un album moyen, dispensable j'estime, j'ai préféré $O$ largement. Heureusement il subsiste des chansons fun mais trop peu nombreuses pour sauver ce disque. Vous pouvez essayer de l'écouter avant de l'acheter, histoire de vous faire une idée.

@+

Vidéo de Die Antwoord.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article