Spider-Man : Homecoming

Publié le par Twinsunnien

Image de www.allocine.fr.

Image de www.allocine.fr.

Longtemps adapté sous l'égide de Sony Pictures, Spider-Man était revenu sous le joug de Marvel Studio le temps d'une très sympathique scène dans Captain America : Civil War. L'apparition avait déclenché des souhaits fous d'un film Marvel, surtout après les soit disant mauvais Amazing (que je n'ai pas encore vus). La trilogie de Sam Raimi, dont le premier épisode a montré à tous qu'un film de super héros pouvait être bien, c'est un peu le point de départ des films de ce genre, de qualités je veux dire, le Spiderman 2 reste un sommet du genre, qui pourtant a déjà 13 ans. Donc avec tout le savoir-faire de Marvel, j'étais en droit d'attendre un bon film, et je vous rassure (ou non), c'est un bon film, un peu trop classique, mais bon quand même. Cette fois ci c'est Tom Holland qui tisse sa toile, et le film est réalisé par Jon Watts, on trouve un Michael Keaton en ennemi, voyons voir la bande annonce.

Vidéo de FilmsActu.

On débute par une présentation de Adrian Toomes (Michael Keaton donc), qui est tout content d'avoir obtenu le chantier colossal qu'est le nettoyage des dégâts d'un des films Avengers, le premier je crois, sans en être sûr, excusez-moi en, mais je n'ai pas la mythologie du Marvel Cinematic Universe (MCU) en tête, j'y repense, il faudra que je regarde Avengers : l'ère d'Ultron à un moment. Donc Toomes se fait éjecter du chantier par une compagnie qui a signer un accord avec le gouvernement, de comme par hasard liée avec Stark Industry. Seulement il a récupéré quelques artefacts aliens, et il va en profiter pour faire des choses pas très cool, que nous verrons 8 ans plus tard.

Ensuite on entre pas vraiment dans le vif du sujet, mais avec un générique refait, la musique est excellente, on découvre un Peter Parker ayant déjà ses pouvoirs, il est tout excité à l'idée d'être convoqué par Tony Stark. Ainsi on voit l'ado (il a 15 ans) faire une vidéo avec son téléphone. La petite histoire contée nous emmène jusqu'au moment où Spider-Man intervient en volant le bouclier de Captain America, et on voit aussi une partie du combat. Avant de tomber sur le dialogue de la bande annonce entre Stark et Peter dans la voiture.

Ainsi Peter Parker, sous la tutelle de Happy (Jon Favreau, réalisateur des premiers Iron Man), va attendre, attendre, attendre un coup de fil pour faire la baston avec les Avengers. En attendant il fait de menus travaux, arrêter des voleurs de vélo, aider une dame à retrouver son chemin, arrêter un voleur de voiture qui n'est pas un voleur en fait (vu que c'était sa voiture), enfin bon, il s'occupe comme il peut, et dit à tout le monde au lycée qu'il est en stage pour Stark Industry. Seulement c'est un ado un peu timide, et il est donc conspué par Flash, le mec n'est même pas beau gosse, mais bon, il aime enfoncer voire humilier Peter (péteur) devant les autres. Pas évident pour ken euh sortir avec Liz.

Un soir qu'il rentre chez lui par la fenêtre, son meilleur ami découvre qu'il est Spider-Man, ce qui provoque chez ce geek une joie immense, il veut être le geek dans le fauteuil, ce qu'il deviendra d'ailleurs, son excuse à la fin auprès d'une surveillante est hilarante d'ailleurs. Mais en fait quoi de foufou ? Car c'est bien beau tout ça, mais pas de gros ennemis à l'horizon, pas d'appel des Avengers, alors ? Bah Toomes, voilà, le monsieur du début, qui créé des armes destructrices grâce à la technologie alien, qu'il vole auprès de l'entreprise de démantèlement de Stark. Peter va tomber sur une de ses armes lors d'un braquage de distributeur automatique de billets, la scène avec les voleurs et les masques des Avengers de la BA. Dès lors Parker va remonter la piste, seul, sachant que Happy ne le crois pas, puis il est trop occupé à faire le déménagement de la tour Avengers pour chaperonner Parker.

Donc en fait, il y a 3 grosses scènes d'action, euh, oui, non, disons qu'il y a la scène du Ferry, vue dans la bande annonce, celle de l'ascenseur aussi, et la finale, le reste c'est de la course-poursuite oui, mais est-ce gros ? Et je trouve qu'il y a du bon dans ce film, il n'y a pas que de l'action, ni que de la baston, on voit Peter au lycée, où l'on découvre rapidement comment il est devenu Spider-Man, on constate aussi qu'il fabrique lui même sa toile en cours de chimie, et plus tard on apprend que son costume était bridé (Baby Trotteur). Et si le film est très classique même si on n'insiste pas sur la façon dont il a obtenu ses pouvoirs, on le suit dans sa vie plutôt pépère, semblant ne pas se rendre compte du danger (il faut que Ned lui dise "Tu as frôlé la mort" pour qu'il commence à saisir le danger), et surtout possédant une gentillesse assez désarmante, l'interrogatoire de l'acheteur des armes est excellent je trouve. Donc mise à part son côté classique, j'ai un petit bémol à dire à propos de la grosse scène d'action finale, sur l'avion furtif, c'est juste illisible, ça secoue la caméra comme un fou, on pige rien, on voit rien, dommage car finalement la scène qui impressionne est celle du Ferry qui n'est pas exceptionnelle non plus.

Du coup, au lieu d'avoir un film d'action dingue, on se retrouve devant un bon film d'ados avec un humour pas trop gras mais un peu simple (et efficace sur moi), avec surtout un personnage principal très très attachant, et je pense que les ados puceaux s'y reconnaitront aussi. Hein ? C'est méchant ? Pardon. Non mais je le trouve assez convaincant en ado de 15 ans découvrant le monde adulte et cherchant à faire comme eux sans y arriver. Le plus intéressant est dans sa volonté d'être non léthal, quand Karine lui propose de passer en mode "mortel" (ou un truc du genre j'ai oublié le nom), ou que son ennemi risque de mourir à la fin et qu'il le sauve, cette aspect est très intéressant je trouve. De plus, avant le dernier acte, il y a un retournement que l'on peut voir venir (même si je n'ai rien vu), avec une tension qui arrive d'un coup, c'est très sympa je trouve.

Ce n'est pas que je n'ai plus rien à dire, mais ce serait assez facile de spoiler, ce n'est pas le meilleur Spider-Man, ce n'est pas le meilleur film du MCU, et pourtant il est efficace, pas foncièrement spectaculaire, un humour ado qui peut rebuter (mais que j'aime bien), c'est surtout le Peter Parker de Tom Holland qui rend ce film plaisant, drôle, timide mais ayant une forte abnégation, il essaie de trouver sa place dans ce monde adulte de super héros, tout en essayant de mener une vie normale en parallèle. La force du récit et de ne pas perdre 1000 ans à nous présenter l'araignée, à faire mourir l'oncle, non, ici Peter Parker est déjà Spider-Man, du coup ça va vite. L'antagoniste est assez bizarre, n'hésitant pas à vendre des armes destructrices pour "sa famille", mais putain, je trouve son but ridicule, il aurait pu dire que c'est pour se venger de Stark, ou un truc de méchant quoi, non là on tombe juste sur un père de famille qui veut gagner de l'argent pour sa famille, un peu comme Walter White dans Breaking Bad, enfin je ne sais pas, je n'arrive pas à comprendre cet ennemi quoi. Donc niveau défaut, l'antagoniste incompréhensible, la scène de l'avion furtif nauséeuse et incompréhensible aussi et la trop lourde présence de Tony Stark (il n'y est pas longtemps, mais son ombre plane tout de même et je trouve ça lourd). Bon point, le héros, super attachant, et ses camarades de classe aussi, le côté je-m-en-foutisme de Michelle, j'adore ce personnage aussi, ou Ned, le pur gros geek, mais attachant aussi, et une certaine maîtrise du récit, on ne nous ressasse pas ce que nous savons et c'est très plaisant. Un bon divertissement, bon film, pas exceptionnel mais faisant le taf, je pense que les adolescents le surkifferont par contre. J'ai bien aimé, à voir si vous aimez le personnage ou le MCU.

@+

Ticket.

Ticket.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article