Perceval et le dragon d'Airin - Kaamelott tome 4

Publié le par Twinsunnien

La BD.

La BD.

Fin 2009 le tome 4 prenant place pendant le livre I de la série Kaamelott débarque chez les libraires. Cette fois ci il y sera question d'un dragon et de Perceval comme son nom l'indique. Alexandre Astier reste au scénario et à l'écriture des dialogue donc, tandis que Steven Dupré dessine tout cela. Pour la couleur c'est Benoît Bekaert qui s'y colle. Pas de gros changement donc.

L'histoire nous conte l'attaque par un dragon immense d'un village. Lancelot décide de partir pour accomplir cette noble tâche, alors que Perceval enrage de voir le « blondinet » une fois de plus partir à l'aventure alors que eux (avec Karadoc) ne servent à rien.

Niveau dessin c'est joli, même si sur certain gros plans, il est un petit peu difficile de reconnaître les personnages, mais c'est lisible. Voir Perceval s'engueuler avec son compère et partir avec un... furet, ou comment créer une situation comique avec un tel décalage. Le furet sera important d'ailleurs. Alors que Lancelot est déjà en train de lutter contre le dragon, Perceval prend le temps d'obtenir des informations d'un vieux (les fameux vieux des histories de Perceval), et se fait rejoindre par Karadoc qui est vexé quand même. Le vieux va transformer le furet en petite bête féroce ^^.

On suit donc le parallèle entre le voyage lent de Perceval et Karadoc, et Lancelot qui prépare les défense du village.

D'ailleurs c'est lors de l'attaque du village par le dragon que Perceval et Karadoc arrivent. Faisant forcément foiré le plan de Lancelot qui enrage. Les noms d'oiseaux volent le lendemain, et Perceval fait preuve d'un incrédulité désarmante en disant que les dragons sont en fait gentils.

Le dragon attaquant à nouveau, les 2 compères se retrouvent dans la cave avec les femmes, les enfants et les vieillards, d'ailleurs les femmes sont surprises d'être protégées alors que normalement ce sont elles qui donnent des pains ^^. On devine que la petite fille qui veut poser une question va certainement aider à la résolution de ce problème, mais pour l'instant, Perceval et Karadoc décident d'agir. Forcément, encore un plan foireux, et Lancelot abandonne.

Alors que le calme est revenu, le dragon tente une nouvelle approche, et Perceval, certain que les dragons ne sont pas dangereux se plante devant pour piger, sauf que Lancelot intervient, et voilà le dragon en fuite, suivi par Perceval qui veut aller s'excuser. Les habitants du village entre en conflit, les femmes et les vieillards refusant le nouveau plan. Perceval, Karadoc et les 2 jeunes enfants grimpent sur la colline du dragon, prenant un risque inconsidéré semble-t-il.

Forcément le dénouement est téléphoné, on l'avait deviné, mais tout de même, avec les scènes d'action et les dialogues toujours aussi hilarant, c'est une bien belle aventure. La dernière planche veut clore de façon humoristique, même si c'est un peu tiré par les cheveux je trouve, mais bon.

Donc oui, la BD permet de mettre en scène un dragon cracheur de feu, et même si l'histoire est simplette, elle s'intègre plutôt bien à l'univers de Kaamelott, ooh, le dessin n'est pas toujours ressemblant (oui, c'est pas bien de comparer mais bon), mais on voit quand même de qui il s'agit sans grande difficulté. Surtout que les planches sont bien découpées et agréables à lire. Donc les fans de la série voudront et auront cet BD, les fans de BD, euh, là je sais pas trop, je pense que le récit est trop facile à deviner, mais le sens de l'écriture d'Alexandre Astier, qui fonctionne très bien en BD peut ravir certains fans de BD, à voir donc, perso j'aime bien, sans trouver cela exceptionnel non plus.

@+

Publié dans Livre - BD - Manga

Commenter cet article