Feedback File - Asian Kung-Fu Generation

Publié le par Twinsunnien

Le CD.

Le CD.

En 2006 sort une sorte de Meilleur De du groupe, sorte car il regroupe des singles mais aussi des Face B. La plupart peu connues, ces chansons méritent pourtant un certaine attention. Comme Entrance, avec le son que j'aime particulièrement, de la Pop/Rock pas trop pêchue, mais ultra efficace, puis je me répète à chaque fois que je parle de ce groupe, mais la voix de Masafumi Gotô, c'est un régal pour mes oreilles. Surtout que là on a droit à une très belle compo, c'est donc un titre qui introduit à merveille ce Best of d'Asian Kung-Fu Generation.

Vidéo de AKFGPeru Akfgp.

Rocket No.4 reste sur le même style, toujours un régal pour les oreilles, oui, vous remarquez que niveau chronique musicale, ce n'est pas aujourd'hui que j'apprendrai à vous faire passer mon ressenti sur ce que j'écoute. Kaiga Koshitsu est plus dynamique, surtout dans son introduction, puis cette guitare électrique, un pur bonheur, tout comme le chant, tout y est excellent en fait ici, c'est, je crois, un de mes titres préférés de l'album. Surtout que Siren est plus posé, plus calme, il faut dire que l'intro est longue, très longue, puis le chant part et ça ne part pas en fait, ça reste mou je trouve, même si la batterie essaye d'apporter un rythme plus relevé, manque de bol, on s'endort presque, surtout que niveau chant c'est tout aussi calme et part trop dans les aiguës. Un titre qui est joli, mais trop mou.

Yugure no aka est tout aussi mou, là aussi la chanson est jolie, moins ennuyeuse que la précédente, mais bon, ce n'est pas ce titre qui vous réveillera, même pas lors du refrain, ce n'est pas top quoi. Ha, Hold me tight, avec quelques paroles en anglais et surtout un putain de retour de folie, enfin, oui, voilà qui réveille, cette guitare folle, ce rythme enjoué, ah, ça me rappelle les plus grands titres de Green Day, cette pop/rock qui donne envie de suer en sautillant (comme une idol ou pas), mais écoutez donc.

Vidéo de smellyyak.

Road movie se pose un peu, avec un joli refrain par contre, plus dynamique que les couplets, la chanson fait son effet, je pense que là ça vaudrait le coup de comprendre les paroles, mais bon, mon japonais étant limité et n'ayant pas envie de chercher une trad sur le net, nous nous arrêterons là, un joli titre mou mais pas soporifique, à écouter, j'aime bien en tout cas. Surtout que Tobenai sakana va être plus pêchu, on retrouve le son habituel et ultra plaisant du groupe en fait, un passage plus doux où l'on ressent plus la basse avant de repartir dans un cri, oui, ce titre est agréable et efficace, j'aime bien aussi, c'est une parfaite alliance entre douceur et rythme dynamique. Dodomeguri no Yoru nous fait presque croire à la même introduction que Hold me tight, mais non en fait, le tout reste agréable à écouter, comme pour la piste précédente, il y un mélange de calme et de dynamisme ultra bon pour vos tympans.

Oh putain, Uso to wonderland, l'exemple même que vocalement parlant (malgré un ton bizarre), ce titre est juste excellent, pour le coup c'est le meilleur du disque, la voix, la compo, le dynamisme sans être trop haut dans les BPM, comment je me la joue, bref, tout est harmonique et ce titre est kiffant quoi, je l'adore.

Vidéo de panzerdiniz.

Towa ni retourne dans un océan de quiétude, et pourtant cette balade fonctionne, bon, oui, paradoxalement alors que j'adore la voix du chanteur, jamais je ne ressent d'émotions assez fortes dans leur balade, préférant un Chiisana Honoo de SCANDAL ou TO BE... de KIKKAWA You, mais bon, le titre est lui aussi agréable et s'écoute bien.

À partir de là, ce sont pas moins de 5 titres en live que nous propose le groupe, Jihei Tansaku, FlashBack, Understand, N.G.S. et Re: Re:, enregistrés entre 2004 et 2006, ils donnent une idée de la puissance que le groupe offre à ses spectateurs, me faisant une fois de plus regretter de les avoir loupé lors de leurs 2 passages français, mais bon, il est difficile d'apprécier des artistes japonais et d'être en Auvergne, sachant que pour voir un concert c'est pas un simple ticket de métro comme peuvent le payer ces connards de parisiens, mais bon, ils sont pas tous des connards hein, je dis ça parce que je suis amer un peu, mais ceci dit je préfère vivre tranquillement en Auvergne qu'être sur Paris hein.

Donc si le premier titre live est très bon, le deuxième offre un rythme de malade, c'est ultra rapide, ça coupe presque le souffle, par contre Understand se pose un peu plus, mais une fois de plus la prestation est dynamique et donne envie de faire des bonds comme un connard de kangourou, oui, les kangourous sont des connards car ils boxent les gens qui viennent les faire chier. L'avant dernier titre n'est pas exceptionnel, c'est même le plus faible de cette sélection de titre live, pourtant il est sympa et s'écoute. Re: Re: vient donc conclure l'album, après une intro montant tranquillement, on retrouve le son de ce titre donc bien connu, c'est un régal, la chanson est excellente en studio et le reste en live, bref c'est trop génial. Comment je m'exprime comme un gosse de 10 piges c'est ouf.

Et bien, voilà une excellente façon de découvrir le groupe je pense, entre titres déjà connus comme Uso to Wonderland ou Re: Re:, entre le mélange de balades et de titres plus conventionnels (pour Ajikan), et même si certaines chansons sont limites soporifiques (mais pas nombreuses rassurez-vous), on ajoute à cela le fait qu'il coute à peu près 25-27€ (au lieu de 30-33), et bien oui, si vous avez un disque à acheter pour débuter avec Asian Kung-Fu Génération, je vous conseille celui ci, c'est très plaisant à écouter, et certaines chansons intégreront sans difficultés votre playlist favorite, j'adore ce Best of en tout cas.

@+

Vidéo de Kyo Rikuto.

Publié dans Musique-Spectacle

Commenter cet article