Midnight Meat Train

Publié le par Twinsunnien

Midnight meat train en DVD.

Midnight meat train en DVD.

Clive Barker est un écrivain passé maître dans l'horreur. Il aime le cinéma, et son film Hellraiser est probablement le plus connu. Je suis désolé, mais je n'ai que peu de souvenir de ce film "spécial" et "bizarre", c'est vraiment à travers le jeu vidéo Clive Barker's Jericho que j'ai vu l'univers de l'auteur, sombre, glauque, gore.

En 2008 sort une adaptation ciné d'une de ses nouvelles, réalisée par KITAMURA Ryuhei, il a réalisé Godzilla : Final Wars 4 ans auparavant. Pour la première fois en tête d'affiche, avec un rôle principal dirons nous, le futur sexe-symbole Bradley Cooper endosse le rôle d'un photographe à qui il va arriver bien des choses. Connu pour son rôle dans la série Alias, il explosera l'année suivante avec Very Bad Trip.

L'histoire est simple, Leon, un photographe, vie avec sa copine à New York, ils subsistent en vendant des clichés de fait divers, mais il aimerait vivre de son art (la photographie donc) ce qui lui permettrai d'assurer l'avenir de sa famille. Alors qu'il commence à avoir ses entrées dans le milieu de l'art, et à la recherche du cliché choc, il va rencontrer un bien mystérieux personnage qui est peut être à l'origine de nombreuses disparitions ces dernières années, cela va obséder notre héros, au point qu'il ira jusque dans les bas fonds de la ville pour découvrir la vérité.... Bande annonce.

Bande annonce en VF, vidéo de DeDaF76.

Replaçons le contexte, oui, je vais vous parler un peu de mon expérience personnelle. J'aimais bien lire le magazine Mad Movies, et j'avais lu des articles sur ce film, s'annonçant plutôt bien. Seulement, je sais plus les dates, j'avais délaissé un peu cette revue. Lorsque je me décida enfin à regarder ce film (tardivement après son achat en DVD, comme je fais d'habitude quoi), la puissance, le gore, les sensations qui ressortent de la vision de ce Midnight Meat Train me fit dire que le genre horreur/gore faisait parti de mes films préférés, surtout aussi bien fichu quoi, c'est le film qui m'a fait reprendre Mad Movies, que j'ai depuis délaissé pour n'acheter que les Hors Séries, en effet, en suivant leurs nombreux conseils, ça devenait ruinant en film ^^ (l'excuse à la con, la vérité c'est que depuis la disparition d'IG mag je ne vais plus chez le marchand de journaux).

Venons en au film, avec déjà une ambiance pesante due à la photographie de Jonathan Sela. La réalisation est nickel elle aussi, nous montrant des bribes d'horreur au début, pour nous offrir des moment méchamment gore sur la dernière partie. Je n'ai pas trop envie de vous révéler ce film, on y suit la descente aux enfers de Leon, jeune photographe, oui, je l'ai déjà dit, mais pour mon cheminement c'est important, il va chercher la photo choc, surtout depuis que Susan Hoff (une grande dame dans l'art) lui a dit qu'il était sur la bonne voie. Il va errer le nuit, provoquant l'inquiétude de sa compagne. Plus il suivra ce boucher énigmatique, plus Leon sombrera, perdant sa douceur avec sa future femme, se mettant à manger un gros steak de viande alors qu'il est un végétarien accompli, ses rêves, ou plutôt cauchemars auraient-ils un lien avec ce Mahogany (Vinnie Jones, à la carrure impressionnante) dont notre photographe le soupçonne d'être le principal instigateur des nombreuses disparations depuis plus de 100 ans.

Les victimes disparaissent toutes dans le métro, à certaines heures précises. Ceci nous offre un lieu angoissant, avec les lumières qui s'éteignent et se rallument, sans parler du bruit. Nous sommes ici en présence d'un film gore, même si les parties un peu calmes semblent longues au début, on nous offre des moments d'horreur très court, très bon procédé pour faire monter l'envie d'en voir plus, limite frustrant, pour mieux nous étaler l'horreur en dernière partie de film, avec un dénouement que l'on peut voir venir, mais dans l'ambiance du film nous surprend quand même. La fin est sublime, loin des standards américains, superbe quoi, oui, je me bride, je ne veux pas vous la révéler.

Une réalisation nickel, des acteurs au top, une photographie offrant une ambiance froide et glauque, un personnage de Mahogany fascinant et effrayant à la fois, alors que.... non, chut. Un film possédant de vrais moment d'horreur, on pardonnera le manque de réalisme des gerbes de sang, genre un mec ayant pris un coup de marteau pour attendrir la viande est déjà vide de son sang permettant de faire paniquer sa femme dans ce sang, c'est spectaculaire mais difficile à croire, puis on se laisse porter par ce spectacle.... non je ne suis pas taré. Donc voilà un des meilleurs film d'horreur qu'il m'est été donné de voir, encore de nos jours. Je le trouve loin du gore facile de la série Saw (en ôtant tout de même le premier Saw qui n'est pas gore et très bon, James Wan powaaa quoi ^^), je ne connais pas bien le style de Barker, mais de ce que j'ai vu dans le jeu vidéo Jericho, les seaux de sang qui dégoulinent avec un univers glauque, bah c'est bien son style je pense, donc voilà un film indispensable à tout fan de péloche d'horreur, je ne peux pas mieux dire, si, si vous n'aimez pas voir des litres de sang, et que vous angoissez facilement, bah évitez le, vous risquez de vomir ^^.

@+

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article